GAAMAC Events MY GAAMAC

Références

Cette liste de référence est une sélection de sources ouvertes, provenant principalement des Nations Unies, de gouvernements, d'organisations internationales et régionales et de la société civile, relatives à la prévention des atrocités. Vos suggestions pour améliorer cette bibliothèque de références en ligne sont les bienvenues. Pour les commentaires et suggestions, s'il vous plaît envoyez un courriel à contact@gaamac.org


Pour prévenir efficacement les atrocités, les points chauds potentiels doivent être reconnus à temps et les signaux d’alerte doivent être transmis aux gouvernements et aux institutions concernés. Plusieurs initiatives ont tenté d'améliorer l'alerte rapide et l'analyse des atrocités.

Les droits de l'homme sont des droits que chaque individu possède sans distinction de nationalité, de religion, de sexe, d'origine nationale ou ethnique, de langue ou d'un autre statut. Promouvoir et protéger les droits humains de tous est essentiel pour la prévention des atrocités.

Instruments Internationaux

Instruments Régionaux

Traduire les auteurs d'atrocités en justice facilite le processus de guérison des victimes et de leur communauté et contribue à l'instauration d'une paix durable. La responsabilité peut également décourager les atrocités futures potentielles ou renouvelées. Les tribunaux pénaux internationaux et internationalisés ont un rôle important à jouer dans le processus de détermination de la responsabilité pour les atrocités.

Tribunaux pénaux internationaux

Tribunaux pénaux internationalisés

Le droit international humanitaire (DIH) impose des limites à ce que les parties peuvent faire pendant un conflit armé et une occupation. Il protège les personnes qui ne participent pas ou plus aux hostilités et réglemente les méthodes et moyens de guerre.

Le maintien de la paix fait référence aux activités destinées à créer des conditions favorables à une paix durable. Les forces de maintien de la paix militaires et de police des Nations Unies sont déployées avec le consentement des principales parties du conflit. Les soldats de la paix de l'ONU sont impartiaux dans leurs relations avec les parties du conflit. Les soldats de la paix des Nations Unies ont recours à la force avec l'autorisation du Conseil de sécurité des Nations Unies pour se protéger et protéger leur mandat.

La consolidation de la paix fait référence à une série de mesures visant à réduire le risque de conflit ou la résurgence d'un conflit en renforçant les capacités nationales de gestion des conflits.

La responsabilité de protéger (R2P) est un engagement politique mondial qui a été approuvé par tous les États membres des Nations Unies lors du Sommet mondial de 2005 afin de prévenir et de réagir aux génocides, aux crimes de guerre, aux crimes contre l'humanité et au nettoyage ethnique.

Documents fondateurs

Rapport du Secrétaire général des Nations Unies

Rapports de la société civile