GAAMAC Events MY GAAMAC

Discours de haine : un aperçu global

1 September 2020 - 09.00 am EST | 15.00 CET - Online

L'Institut d'études sur le génocide et les droits de l'homme de Montréal et l'Action mondiale contre les crimes de masse (GAAMAC) ont le plaisir de vous inviter à la première table ronde sur le "Décryptage des discours de haine", une série de quatre conversations en ligne de haut niveau réunissant des voix de premier plan pour discuter des liens entre les discours de haine, la technologie et la prévention des atrocités.

Ces dernières années, les discours de haine dans le discours public et dans les médias se sont multipliés dans le monde entier. En révolutionnant la façon dont nous communiquons et interagissons, l'internet et les médias sociaux ont considérablement amplifié ce phénomène. Les discours de haine en ligne et l'arsenalisation des médias sociaux ont eu des effets violents dans des endroits tels que le Myanmar et le Sri Lanka, l'Europe de l'Est, la Syrie et même Charleston aux États-Unis.

Les réactions nationales et internationales à ce phénomène mondial ont été inégales. Certains gouvernements hésitent à réglementer la liberté d'expression, tandis que des gouvernements à tendance autoritaire ont imposé des règles aux médias sociaux pour réprimer les militants et les journalistes. Les grandes entreprises technologiques, quant à elles, n'ont pas réussi à s'attaquer fermement aux discours haineux en ligne.

Alarmé par l'augmentation des discours de haine dans le monde, le secrétaire général des Nations Unies a lancé en 2019 la stratégie et le plan d'action des Nations Unies sur les discours de haine, qui propose une approche globale pour identifier, traiter et contrer les discours de haine. Toutefois, les progrès ont été lents, malgré les appels de plus en plus nombreux en faveur de réglementations et de codes de conduite.

La lutte contre les discours de haine est un défi politique national et international majeur. Le premier panel de la série "Décrypter le discours de haine" abordera la complexité de ce phénomène par une approche informée, nuancée et multipartite visant à identifier et à contrer le discours de haine en tant que facteur potentiel favorisant les violations des droits de l'homme et les crimes d'atrocité.

Modérateur :

  • Mô Bleeker, Envoyée spéciale pour le traitement du passé et la prévention des atrocités au Département fédéral suisse des affaires fédérales

Intervenants :

  • Castro Wesamba, chef de bureau, Bureau des Nations Unies pour la prévention du génocide et la responsabilité de protéger
  • Katarzyna Gardapkhadze, officier responsable, Bureau des institutions démocratiques et des droits de l'homme de l'OSCE
  • Lieutenant-général Roméo Dallaire, fondateur de l'Initiative des enfants soldats et membre distingué du MIGS

Lire la note de synthèse